Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2017

Grippe aviaire dans le Gers


17:49 Écrit par La Vaire | Lien permanent | Commentaires (0)

16/01/2017

Bosnie-Herzégovine


19:54 Écrit par La Vaire | Lien permanent | Commentaires (0)

15/01/2017

FRANCE-ANTILLES

Bourgogne: un milliardaire fait flamber le prix des vignes

Vendredi 06 janvier 2017
Bourgogne: un milliardaire fait flamber le prix des vignes
L'entrée du "Domaine Bonneau du Martray" près de Pernand-Vergelesses, le 6 janvier 2017 en Bourgogne - PHILIPPE DESMAZES (AFP) 
 

Faute d'héritiers repreneurs, les propriétaires d'un prestigieux domaine viticole bourguignon ont contacté dix acheteurs potentiels sur la planète. Et c'est un milliardaire américain, propriétaire du club de football d'Arsenal, qui a dépensé une fortune pour 11 hectares de grands crus.

Le montant exact de la transaction du domaine Bonneau du Martray, dont les vignes s'étendent sur la fameuse colline de Corton près de Beaune, reste un secret bien gardé.

Selon un porte-parole de la famille Le Bault de la Morinière, propriétaire du domaine depuis près de deux siècles, il est "très, très élevé". Le chiffre de 100 millions d'euros circule chez les vignerons locaux.

"Vous êtes loin de la réalité", a répondu laconiquement à l'AFP le porte-parole des vendeurs, interrogé sur cette somme considérable pour 11 hectares, même d'un seul tenant - une rareté il est vrai dans le vignoble bourguignon où les parcelles sont très éclatées.

Basé à Pernand-Vergelesses (Côte-d'Or), le domaine Bonneau du Martray produit exclusivement deux grands crus très réputés : Corton Charlemagne (blanc) et Corton (rouge), essentiellement vendus à l'étranger. Mais avec quatre frères propriétaires, sexagénaires et sans enfant tenté par une reprise, la vente s'est avérée inéluctable.

"Quand la famille Le Bault de la Morinière a décidé de mettre en vente, son conseil est entré en contact, à l'échelle mondiale, avec les dix personnes susceptibles d'acquérir le domaine", explique le porte-parole de la famille.

A l'issue de ce tour de table planétaire, a été retenue la meilleure offre : celle de l'homme d'affaires américain Stanley Kroenke, 69 ans, également propriétaire de plusieurs clubs sportifs aux États-Unis, ainsi que de domaines viticoles en Californie, dont le réputé Screaming Eagle dans la Napa Valley. Sa fortune est évaluée à 7,7 milliards de dollars au dernier classement Forbes.

- 'Événement sur la Côte' -

La société de M. Kroenke détiendra 80% du capital et la famille Le Bault de la Morinière 20%.

Considérée comme "la première transaction de cette ampleur" en Bourgogne, la nouvelle a créé "un événement sur la Côte" - celle de Beaune - et a "surpris" le secteur, confie à l'AFP le président du Bureau interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB), Louis-Fabrice Latour.

"Il y a un intérêt des investisseurs car le cours du vignoble n'a jamais été aussi haut et les taux d'intérêt bas favorisent cet intérêt grandissant", estime-t-il, tout en relativisant cet engouement pour la Bourgogne car il ne se réalise "pas tant de transactions que ça".

"Hors famille, environ 1,5% du domaine viticole change de main chaque année", précise-t-il.

Après la vente du château de Gevrey-Chambertin à un investisseur chinois en 2012, pour huit millions d'euros, deux autres ventes avaient déjà marqué: en 2014, le château de Pommard (20 hectares) a été racheté par un patron de la Silicon Valley, Michael Baum, tandis que le groupe LVMH acquérait le Clos des Lambrays.

Dès 1985, la Maison Louis Jadot avait été rachetée par son importateur américain, la famille Kopf.

M. Latour s'est dit "rassuré" par le profil de "professionnel du vin" de M. Kroenke, dont les domaines californiens figurent parmi les plus chers du monde. "Il va respecter la tradition bourguignonne", juge-t-il.

Le futur gérant de Bonneau du Martray, Armand de Maigret, l'assure : "nous sommes des viticulteurs et pas une machine marketing". "C'est une propriété qui partage la même philosophie que la nôtre en Californie, basée sur la qualité des terres et des vins".

"Notre travail va consister à maintenir le domaine en ajoutant de petites astuces californiennes et en transférant quelques astuces bourguignonnes en Californie".

18:47 Écrit par La Vaire | Lien permanent | Commentaires (0)

12/01/2017

Edouard Ferrand et Dominique Bilde en Bosnie

Edouard Ferrand et Dominique Bilde, députés au parlement européen, ont été invités à la cérémonie d'investiture des 25 ans de la république serbe de Bosnie les 8/9 et 10 janvier 2017 à Banja-Luka. Ils ont rencontré le président de la république serbe de Bosnie Milorad Dodok ainsi que le président de la république serbe, Tomislav Nikolic.

20170109_104529.jpgIMG-20170109-WA0011.jpgIMG-20170109-WA0001.jpgIMG-20170109-WA0005.jpgIMG-20170109-WA0007.jpg

10:38 Écrit par La Vaire | Lien permanent | Commentaires (0)

06/01/2017

Grippe aviaire



Communiqué du Front national

"Il est urgent de débloquer des fonds pour aider les producteurs de canards !"

Alors qu'ils ne sont toujours pas remis de la première crise de la grippe aviaire de 2015, les éleveurs sont de nouveau très inquiets : une nouvelle souche de la grippe est en effet réapparue. Un million de canards d'élevage de plein air seront abattus d'ici au 20 janvier 2017 dans 150 communes du Sud-Ouest. Mesure radicale pour stopper l'épidémie, mais aussi coût très élevé : 10 millions d'euros de perte de chiffres d'affaires. En 2014, l'élevage de canards du Sud-Ouest a représenté 8 % de la production de volailles françaises. Les éleveurs sont très menacés financièrement.

Le Front National demande le déblocage d'une aide d'urgence immédiate. Il demande ėgalement aux banques de s'associer à l'Etat pour qu'elles maintiennent le flot de trésorerie des petits producteurs en attendant les aides de l'Etat, afin d'éviter le naufrage des éleveurs les plus fragiles.



images.jpg

15:45 Écrit par La Vaire | Lien permanent | Commentaires (0)

05/01/2017

Nièvre

IMG_20170105_131713.jpg

15:49 Écrit par La Vaire | Lien permanent | Commentaires (0)

Assez de copinages !

Pouilly-en-Auxois : le maire reçoit la Légion d’honneur pour avoir accueilli les migrants

Le Bien public du 04/01/2017

Tout sourire, Bernard Milloir confesse qu’il doit sa Légion d’honneur à une décision du gouvernement : l’arrivée imposée mais accompagnée des demandeurs d’asile.  Photo Xavier DUMESNILTout sourire, Bernard Milloir confesse qu’il doit sa Légion d’honneur à une décision du gouvernement : l’arrivée imposée mais accompagnée des demandeurs d’asile. Photo Xavier DUMESNIL

Bernard Milloir, maire de Pouilly-en-Auxois, a intégré la promotion de la Légion d’honneur du Nouvel an, en reconnaissance de sa gestion des migrants. Une reconnaissance qui a surpris l'élu qui espère que « cela ne réveillera pas le flot de mécontents, de détracteurs ».

11:32 Écrit par La Vaire | Lien permanent | Commentaires (0)

04/01/2017

Edouard Ferrand en Moldavie

12:29 Écrit par La Vaire | Lien permanent | Commentaires (0)

02/01/2017

2017

["FN89"]
 
 
Chers amis,

A l'aube de 2017, je vous souhaite une belle et heureuse année et vous adresse tous mes vœux de bonheur, de santé, de prospérité et de réussite pour vous et vos proches.

Une nouvelle année, ce sont de bonnes résolutions bien sûr, mais surtout de nouveaux objectifs, des projets, des ambitions et des rêves personnels, familiaux ou professionnels. Soyez audacieux, soyez inventifs, soyez grands, en bref soyez Français !

L'année 2016 fut difficile pour la France et les Français confrontés aux attentats islamistes, au chômage de masse, à la précarité, à la submersion migratoire. Dans l'Yonne, nous n'avons pas été épargnés par les calamités et les difficultés. Je pense notamment aux victimes des terribles inondations du printemps dernier qui ont tout perdu en quelques heures. Je pense aussi à nos viticulteurs et producteurs qui ont été durement éprouvés par des conditions climatiques particulièrement hostiles.

Je sais que vous attendez beaucoup de cette année 2017 décisive pour voir votre vie changer, votre situation s'améliorer et notre pays redresser la tête. 
Cette année vous n'allez pas la subir mais l'écrire.
L'écrire en participant massivement à l'élection présidentielle des 23 avril et 7 mai. C'est vous et vous seuls qui déciderez de votre destin et non les sondages, les médias ou les patrons du CAC 40.
C'est vous qui ferez de 2017, l'an 1 du redressement national !
 
C'est vous, militants et adhérents patriotes qui emporterez la décision en diffusant les idées de notre candidate. Je compte sur vous ces prochaines semaines et ces prochains mois pour être présents au maximum et nous aider sur le terrain. 
Nous n'avons pas d'autre choix que de vaincre pour la survie de notre nation.

Que 2017 soit pour chacune et chacun d'entre vous une année d'espérance ! 
Que 2017 soit une année de renaissance pour notre grande et glorieuse nation !
Que 2017 soit l'année de 50 nuances de Bleu Blanc Rouge avec la victoire de Marine !

Impossible n'est pas Français disait Napoléon. Et c'est pour cela que nous allons le faire et que nous allons gagner pour notre peuple.

En 2017, remettons la France en ordre avec Marine !
 
Amitiés patriotiques, 
 
Julien ODOUL
Secrétaire départemental
Conseiller régional

17:46 Écrit par La Vaire | Lien permanent | Commentaires (0)

30/12/2016

Mondialisation sur Boulevard Voltaire

Être de gauche et patriote n’est pas incompatible

Des responsables publics de gauche à l’Est du continent n’hésitent pas à rejeter la société multiculturelle.

Écrivain et journaliste belge francophone 
 
Si, en Europe de l’Ouest, l’attitude des partis politiques par rapport à l’immigration et au patriotisme est souvent dictée par leur positionnement sur l’échiquier politique, des responsables publics de gauche à l’est du continent n’hésitent pas à rejeter la société multiculturelle et la présence de migrants.

En Slovaquie, le Premier ministre social-démocrate Robert Fico, dont le parti est membre de l’Internationale socialiste et du Parti socialiste européen, dénonce les pratiques des journalistes et le politiquement correct. S’opposant à l’immigration et à la relocalisation de migrants que souhaite imposer l’Union européenne à son pays, il dirige un gouvernement de coalition au sein duquel figurent, parmi d’autres partis, les nationalistes du SNS, et dénonce le comportement d’une partie de la population tzigane.

En République tchèque, le président de centre gauche Miloš Zeman n’est pas en reste. Lors de son discours de Noël 2015, il n’hésita pas à prétendre que le flux de réfugiés était une invasion organisée. Il déclara : « Ce pays est notre pays, il n’est pas là pour tous et ne peut pas être là pour tous », avant d’appeler les jeunes hommes syriens à combattre l’islamisme au sein de leur pays plutôt que de fuir vers l’Europe. 

En février 2016, il affirma, lors d’une rencontre de politiciens sociaux-démocrates à Bratislava, en Slovaquie, que la seule solution à la crise des réfugiés est la déportation des migrants économiques et des réfugiés qui exercent des violences à caractère religieux ou développent la haine religieuse. Toujours au début 2016, il appela le Parlement à ignorer les quotas européens de migrants et déclara : « Avec l’accueil de migrants, le terreau pour des attaques barbares sur le sol de la République tchèque est créé. »

Lors de son discours de la Noël 2016, Miloš Zeman a déclaré qu’il rejetait la proposition de l’Union européenne faite à son pays d’accueillir, en deux ans, 6.200 réfugiés du Proche-Orient, sur la base du volontariat. Il estime que l’accueil de migrants musulmans augmente les risques d’attentats. En contrepartie, il a proposé de soutenir financièrement la Grèce et l’Italie qui sont les plus concernées, en tant que pays d’accueil, par la crise migratoire et d’aider les migrants dans leur pays d’origine ou dans des États voisins. Il a ajouté que son pays n’est pas prêt, comme le fait l’Allemagne, à laisser entrer massivement et de manière incontrôlée des réfugiés et des migrants.

En Moldavie, le président socialiste Igor Dodon a reçu, lors de son intronisation ce 23 décembre 2016, le député européen français Front national Édouard Ferrand et lui a déclaré qu’il remerciait Marine Le Pen pour son engagement en faveur de l’Europe des nations. Igor Dodon a fait enlever du bâtiment présidentiel le drapeau de l’Union européenne et a licencié le ministre de la Défense, considéré comme trop proche de l’OTAN.

Être de gauche et patriote n’est donc pas incompatible.

 

Resized_20161223_153909.jpeg

10:41 Écrit par La Vaire | Lien permanent | Commentaires (0)